Fouzia Msefer Alaoui

 

En 1 982, une salle de 6 lits est dédiée à la prise en charge des enfants atteints de cancer dans le service de pédiatrie Il à l’Hôpital d’Enfants de Rabat. En 1 986,l’Association l’Avenir est créée avec pour objectif initial d’acheter des médicaments dont les enfants avaient besoin pour guérir. En 1 995, la Maison de ‘Avenir est ouverte aux familles habitant loin de Rabat pour diminuer les abandons de traitement. Depuis, avec l’aide de ses partenaires, l’Avenir accompagne le développement matériel et médical de l’unité de soins et apporte un soutien social et psychologique aux enfants et à leurs familles.

 

Depuis quelques années, la problématique du cancer a changé au Maroc :

  • L’Association Lala Salma de lutte contre le Cancer (ALSC) a donné une formidable impulsion à tous les intervenants dans le cancer en informant, sensibilisant, mobilisant, formant, construisant et équipant;
  • Le Plan National de Prévention et de Contrôle du Cancer (PNPCC) 2010 — 201 9 concerne de nombreux axes stratégiques : prévention, détection précoce, prise en charge diagnostique et thérapeutique, soins palliatifs, suivi, accompagnement social et psychologique.

 

Le changement concerne aussi la cancérologie pédiatrique

  • Le Centre d’Hémato-Oncologie Pédiatrique (CHOP) de l’Hôpital d’Enfants de Rabat a ouvert en avril 2010, avec pour objectif initial l’amélioration des soins, formation et recherche, mais aussi l’accueil et la qualité de vie des enfants, parents et soignants ;
  • L’intervention de I’ALSC est majeure aussi bien sur le plan médical (médicaments, structures hôtelières), que sur le plan social (école à l’hôpital, maisons de vie, bénévolat et animation) ;
  • La Société Marocaine d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique (SMHOP) s’implique plus dans la formation, avec le soutien de l’ALSC, du GFAOP, de l’Hôpital St Jude et de l’Avenir;
  • Une attention accrue est donnée aux soins palliatifs, à la lutte contre la douleur, aux Tumeurs du Système Nerveux Central, ainsi qu’à la greffe de moelle osseuse.
  • Par ailleurs, le retard diagnostique a diminué (formation des médecins de proximité), de même que le nombre d’abandons de traitement (maisons d’accueil), ce qui devrait avoir comme conséquence une amélioration des résultats en termes de survie;
  • De même, le nombre de malades a diminué dans les unités de Rabat et de Casablanca, les malades de Fès et de Marrakech étant suivis dans leurs unités de proximité, sauf exception.

 

Le changement concerne aussi l’Association l’Avenir

  • Les programmes et les activités sont de plus en plus nombreux et diversifiés nécessitant le recrutement d’un directeur exécutif;
  • Le bureau régional de Fès Boulmane est créé en 2008, aide les malades de Fès et l’unité de cancérologie pédiatrique du CHU de Fès;
  • Les jeunes marocains guéris d’un cancer de l’enfance sont de plus en plus nombreux, justifiant la création de Ici Voie de l’Espoir en 2010, et donnant lieu à des programmes communs de voyages, de bases de données et d’ études médicosociales;
  • Lo recherche sociale et anthropométrique ainsi que lo formation des professionnels de santé, des bénévoles et des familles, s’imposent devant l’expérience acquise et le devoir de lo partager.

 

Tous ces changements constituent des points forts qui nous poussent à travailler encore plus, toujours au bénéfice des enfants atteints de cancer et de leurs familles